Arthur Wilson : juge anglais

  Juge

Sir Arthur Wilson, KCIE, PC, (1837-1915) était avocat et juge anglais. Après avoir exercé la profession d’avocat dans les tribunaux anglais, il a été juge à la Haute Cour de Calcutta, puis membre du Comité judiciaire du Conseil privé.

Wilson a été admis au Barreau par le Temple Intérieur en 1862 et a rapidement progressé dans la profession. Un juge de la Haute Cour anglaise, Lord Justice Mathew, a dit que Wilson aurait certainement été élevé en Grande-Bretagne s’il n’avait pas accepté une nomination à la Haute Cour de Calcutta en 1878 (à l’époque, connue sous le nom de Haute Cour de justice, Fort Williams, Bengal).

En 1880, Wilson a été élu vice-chancelier de l’Université de Calcutta, un poste qu’il a occupé jusqu’en 1884.

En 1888-1889, Wilson fut président d’une commission d’enquête qui siégea à Poona, pour enquêter sur les allégations de corruption qui avaient été faites contre Arthur Crawford, le commissaire de la Division centrale de la présidence de Bombay. Les longues audiences ont attiré l’attention du public en Inde et en Grande-Bretagne. Après soixante-sept séances publiques, la Commission a déclaré Crawford non coupable des accusations plus graves de corruption, mais coupable d’avoir emprunté de l’argent à ses subordonnés indiens.

En 1892, Wilson démissionne de son poste à la Haute Cour de Calcutta et retourne en Grande-Bretagne. Il a été nommé conseiller juridique et avocat au Bureau des affaires indiennes et, en 1898, a été nommé Chevalier Commandeur de l’Ordre de l’Empire indien (KCIE).

En mars 1902, Wilson est assermenté comme membre du Conseil privé, et le mois suivant, il siège au Comité judiciaire du Conseil privé[6], la plus haute cour de l’Empire à l’époque. À ce moment-là, il était physiquement faible, ayant même de la difficulté à marcher dans la salle lors des réunions du comité, mais il a conservé sa vigueur intellectuelle. Il a siégé à la Commission judiciaire pendant neuf ans et a pris sa retraite en 1911.

Wilson avait une famille de deux fils et une fille. Les deux fils étaient dans l’armée. L’un d’entre eux s’est noyé en traversant un fleuve en Inde, et l’autre a été tué lors d’une campagne en Afrique du Sud.

Wilson meurt le 28 décembre 1915, au Moorings, Heathside, Woking.